Dio vi salvi Regina

Dio vi salvi Regina

Le « Dio vi salvi Regina » est issu du « Salve Regina », chant composé en latin par Adhémar de Monteil en 1097. Devenu évêque du Puy (1098) puis légat apostolique du pape Urbain II pour la première croisade, il meurt de la peste à Antioche (1098). Lors de cette campagne, sa bannière portait l’image de la Vierge Marie.

Vers 1676, le prêtre jésuite Francesco de Geronimo propose une version en langue italienne de ce texte. Officiant à Naples, il s’occupe des plus démunis. La communauté corse est forte dans la région de Naples et les échanges entre les deux peuples sont nombreux.

Ainsi, ce chant devient l’hymne national de la Corse indépendante en janvier 1735. Lors de la Consulte d’Orezza, les Nationaux décident de se placer sous la protection de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie.

Texte (Italien / Français) :

Dìu vi salvi Regina
E madre universale
per cui favor si sale
Al paradisu
 Voi siete gioa è risuDi tutti i scunsulati
Di tutti i tribulatti
Unica speme
 A voi sospira è geme
Il nostru afflitu core
In un mar di dolore
E d’amorezza
 Maria, mar di dolcezza
I vostri occhi pietosi
Materni ed amorosi
A noi volgete
 Noi miseri accogliete
Nel vostru santu velu
Il vostru figliu in celu
A noi mostrate

 Gradite ed ascultate
Ô vergine Maria
Dolce è clemente è pia
Gli affleti nostri accogliete

 Voi da neminici nostri
A noi date vitoria
E poi l’eterna gloria
In paradisu

Dieu vous sauve Reine
Et Mère universelle
Dont les grâces nous mènent
Au paradis
 Vous êtes rire et joieDe tous les inconsolés
De tous les tourmentés
L’unique foi
 Pour vous soupire et gémit
Notre tendresse qui s’écoule
Dans un océan de peines
Et d’amour
 Marie, océan de douceur
Que vos yeux si pieux
Maternels et amoureux
Se posent sur nous
 Accueillez nos misères
Sous votre saint voile
Et votre fils qui est au ciel
Montrez-nous

 Agréez et écoutez aussi
Ô vierge Marie
Douce et généreuse
Nos tendresses unies

 Sur nos ennemis
Donnez-nous la victoire
Et aussi l’éternelle gloire
Au paradis